Baletti

11 avril 2020

07h11. Gaspard entend le bruit du café dans la cafetière (la vieille Baletti deux trois tasses qu'il avait gardée quand Madeleine l'avait quitté).

Gaspard E, feuilleton, épisode 4.1

Il se sert, repense à la dernière fois où il a dîné au restaurant Amore mio. Aux spaghetti alle vongole si bons, surtout déglacés au vin blanc, et au tiramisu (au marsala). Ne cédons pas à la nostalgie.

Alors il serait temps de progresser dans cette enquête «confidentielle». Le syndic lui avait donc parlé de ce vol dans l'appartement du deuxième étage droite, un vol, ou à tout le moins une disparition, resté inexpliqué. Il s'agissait d'un tableau. Selon ses propres paroles, ce n'était pas le mystère de la chambre jaune, mais pas loin. Le propriétaire – un avocat – n'avait pas voulu porter plainte. Le tableau serait un vrai Cézanne, non signé, c'était le premier problème; acquis de manière illlicite (euphémisme) pendant la guerre par ses grands-parents et passé ensuite de génération en génération, c'était le deuxième problème et sûrement pas le moindre. Le titre du tableau est facile à retenir: L'Oncle Dominique. Mais on n'est pas beaucoup plus avancé.

L'Oncle Dominique
L'Oncle Dominique

Gaspard range le sachet d'arabica dans l'armoire à côté du bocal où les sachets de thé noir attendent leur heure. Il laisse sa tasse sur la table et va ouvrir son ordinateur. Par les temps qui courent, c'est plus utile que jamais.

Billet suivant