Degas du pareil au même (b)

04 mai 2020

Ici tout est mouvement. Mais la question a été posée de savoir si nous avons sous les yeux des danseuses ou la même danseuse à plusieurs instants.

Gaspard E, feuilleton, épisode 3.4

Quoiqu'il en soit, la danseuse prend pied dans le monde, le chausson droit sur la plus haute marche de l'escalier; l'autre (ou elle-même l'instant avant cet instantané) se retourne vers une autre (ou elle-même, etc.), simple point/chevelure posé tout en bas de la toile. S'il s'agit de danseuses, alors la lecture de gauche à droite avance par «soubresauts» successifs.

Danseuses (verticales)
Danseuses montant un escalier (verticales)
(plein écran)

D'une danseuse à l'autre, notre regard se porte aussi sur le mur, le parquet, la salle de danse, les deux fenêtres, l'angle de la salle dans l'angle supérieur droit du tableau, les deux grands pans de vide de part et d'autre de la diagonale créée par les danseuses, en une espèce de fuite, ou de fugue, qu'on retrouve dans d'autres œuvres comme la danseuse dite à la contrebasse où la contrebasse est plus ou moins comme l'escalier (moins le mouvement de haut en bas).

Enfin, on peut admirer ce geste timide de la main qui tient le tutu et suggère ce qui va advenir.

Billet suivant