Œil noir

07 mai 2020

Ça, il s'en souvenait bien. Ainsi que du prix de la dernière enchère: 59,295,000$. Et de la leçon qu'on n'additionne pas les pommes et les poires.

Gaspard E, feuilleton, épisode 4.4

Après avoir consulté les prévisions météo pour la journée qui, paradoxalement, lui semblaient encore plus importantes depuis qu'on était confinés, Gaspard referme son ordinateur. Il reprend enfin le livre qu'il n'avait donc pas choisi tout à fait au hasard, revient à la page 60. L'oncle Dominique n'a pas bougé. Il se dit que le contraire eût été étonnant et, pourtant, il lui semblait bien l'avoir vu bouger l'autre matin. Il le regarde droit dans les yeux. L'autre le fixe; il a l'œil sombre, la main droite levée. On dirait qu'il veut lui dire quelque chose, mais quoi?

Œil noir

Œil noir

Qu'il s'appelle Dominique Aubert, Dominique Antoine Sauveur pour être précis, qu'il est né en 1817 et qu'il a donc 49 ans, qu'il est le frère d'Anne Elisabeth Honorine, qu'ils sont les enfants de Claude-Joseph, tourneur de chaises à Aix-en-Provence ou tout comme, et que Paul Cézanne est son neveu. Voilà pour l'arbre généalogique, voilà peut-être d'où viennent aussi les pommes.

À ce moment, le téléphone de Gaspard sonne. La sonnerie le fait toujours sourire (quelle idée d'avoir laissé le Only you que Madeleine lui avait suggéré). Ce n'est pas Madeleine qui l'appelle, il ne faut pas rêver, c'est le syndic. Il est bien obligé de lui dire qu'il n'y a rien de neuf au sujet de la disparition du tableau. Oui, il le sait, il faut qu'il contacte le propriétaire, deuxième étage droite. Finalement, il s'y résoud. Il n'a pas le choix.

Billet suivant