Eurecaf'

05 juin 2017

Si je constate que j'ai tendance à moins bien dormir la nuit lorsque j'ai bu du café l'après-midi, puis-je en déduire que la boisson en est la cause?

Certes, cette déduction est en partie justifiée par le fait que le café est un excitant, mais ce fait scientifiquement prouvé valide-t-il mon raisonnement? Eh bien non. Rien ne permet en effet d'écarter la possibilité qu'un facteur dont je n'ai pas conscience m'incite à boire du café l'après-midi et me prépare à passer une mauvaise nuit. Si tel était le cas, et même si mon organisme était insensible à la caféine, alors j'aurais une explication alternative.

Comment procéder alors? Mener une expérience contrôlée, par opposition à une expérience purement observationnelle, serait une excellente solution.

Eurecaf' 1
Eurecaf' 2
Eurecaf' 3
Eurecaf'
(Claire Chambaz)

Une affaire à suivre…