Des pommes

23 avril 2020

Un bref accès de maux-délisation (dangereux vertige) ou de mots-délisation (étourdissement poétique)? L'alternative était de Madeleine, qui parfois se moquait tendrement de son «contrefactuel Gaspard».

Gaspard E, feuilleton, épisode 4.3

Gaspard a donc cliqué sur Cézanne, Paul, obtenu 11,600,000 résultats en 0.49 secondes, «environ». Cette précision est à la fois rassurante et contrariante pour quelqu'un qui aime l'exactitude. Et c'est le cas de Gaspard. Alors il clique à nouveau, juste pour voir. Il obtient cette fois-ci 16,800,000 résultats, toujours «environ», mais en 0.52 secondes. Il n'en revient pas: 50% en plus. Gaspard n'y résiste pas, il clique encore; ça redescend, et puis ça remonte… A force, il se rend compte qu'il y a davantage de résultats pour Cézanne, Paul, que pour Paul, Cézanne. Mais il se garde bien d'élaborer une théorie. Il a raison d'être prudent. Parce que tout à coup c'est Paul Cézanne qui l'emporte. Décidément, la relativité nous gouverne en toutes choses.

Bouilloire et fruits
Bouilloire et fruits
(Cézanne, ca. 1888)

Bouilloire et fruits est l'une des toiles de Cézanne qu'il préfère. Pour les souvenirs de batailles de marrons avec Laroche, des parties de billes et reconstitutions d'étapes du Tour de France dans la cour de l'école, pour l'odeur des encriers aussi. Devant une reproduction, l'institutrice du CM1 leur avait expliqué un jour que Cézanne peignait comme un maître joue aux échecs, que son adversaire était la toile et qu'il s'évertuait à avoir des coups d'avance pour l'emporter. C'était plutôt abstrait, convenons-en. Pourtant, sa curiosité piquée, Gaspard s'était amusé de ces pommes bien sûr, qui sont rouges ou jaunes ou vertes. À y regarder de plus près, il avait deviné aussi une poire, ou une pêche, deux prunes, un citron. Et puis il s'était émerveillé de cette nappe aux allures de montagnes dignes d'accueillir les coureurs du Tour, de sa symphonie de bleu, turquoise, lavande, orange, mauve, ivoire et il avait entrevu comment Cézanne avait pu échafauder sa stratégie, touche par touche, coup après coup, pour finalement remporter la partie.

Le web (28 points en ouverture au Scrabble) lui en apprend davantage aujourd'hui. Bouilloire et fruits a appartenu successivement au Baron Denys Cochin (Paris) jusqu'en 1902; à la Galerie Durand-Ruel et Cie. (Paris) pour un an; à la famille Cassirer-Fürstenberg (Berlin) jusqu'en 1952; à J. K. Thannhauser (New-York) jusqu'en 1955; à la famille Bakwin (New-York puis Stockbridge), jusqu'à son vol en 1978. Retrouvée la toile avait finalement été revendue chez Sotheby's, Londres, en décembre 1999, puis mise en vente chez Christie's, New-York, le 13 mai 2019. Ça, il s'en souvenait bien. Ainsi que du prix de la dernière enchère: 59,295,000$. Et de la leçon qu'on n'additionne pas les pommes et les poires.

Billet suivant